L'histoire sans fin...

On parle de tout, de rien, et pas seulement de Citroën !

Modérateurs : sylvianne40, bebert59, cxmanTRDTURBO, pirate 88

Avatar du membre
bebert59
Modérateur en chef
Modérateur en chef
Messages : 10713
Enregistré le : mer. déc. 19, 2007 8:51 am
etes vous un robot ? : NON
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Région Lilloise 59
Âge : 67
Contact :

L'histoire sans fin...

Message par bebert59 » lun. août 18, 2008 8:58 pm

Pour compléter notre topic sans fin, que diriez vous d'une histoire sans fin... naturellement basée sur les voitures Citroën ? Vous devez si vous le voulez, simplement mettre uns suite à  chaque post.
J'éditerai ensuite afin que cela forme un ensemble et pourquoi pas, un petit roman.


Fin Aout, les vacances méritées bientôt finies, j'ai convaincu mon épouse de parcourir, avec notre Traction, les hors sentiers traditionnels afin de nous imbiber d'une certaine France profonde et de pouvoir humer un air pur et vivifiant, celui de la campagne...
Modifié en dernier par bebert59 le sam. mai 16, 2009 9:51 am, modifié 2 fois.
Il y a trois choses qu'on ne peut pas regarder en face: le soleil.la mort et le dentiste

le groupe du forumImage

Avatar du membre
citroensantander
Modérateur
Modérateur
Messages : 4406
Enregistré le : ven. janv. 18, 2008 1:12 am
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Santander (Espagne)
Âge : 49

Message par citroensantander » lun. août 18, 2008 11:16 pm

Les consignes laissées à  nos enfants étaient claires : vous pouvez vous servir des autres Citroën de collection dormant dans la grange, mais avec modération, les unes après les autres.
En claquant la porte de celle que l'on surnommà¢t en son temps "La reine de la route", nous nous imaginions déjà  investis d'une mission : insuffler un renouveau de vie à  ces autos qui ne demandent après tout qu'à  sillonner nos belles départementales, à  vitesse raisonnable, celle qui s'adapte parfaitement à  la ballade, celle des odeurs, des senteurs et des paysages langoureux...
Modifié en dernier par citroensantander le jeu. août 21, 2008 11:02 am, modifié 1 fois.
C.R.V. : un forum d'entraide, tout simplement.

Piqué des chevrons
Citroëniste débutant(e)
Citroëniste débutant(e)
Messages : 59
Enregistré le : ven. janv. 04, 2008 7:23 pm
Localisation : 85
Âge : 27
Contact :

Message par Piqué des chevrons » jeu. août 21, 2008 9:42 am

Les rencontres promettaient d'être belles, madame était rassurée par le confort et le ronronnement régulier du 6cyl en ligne qui étalait sa puissance sous le long capot noir. L'autoradio d'époque crachouillait gentiment des airs désuets, qui nous renvoyaient 20 ans en arrière, du temps de nos premières vacances en Traction....


(Pas évident de tenir la qualité de ta prose François !)

Avatar du membre
citroensantander
Modérateur
Modérateur
Messages : 4406
Enregistré le : ven. janv. 18, 2008 1:12 am
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Santander (Espagne)
Âge : 49

Message par citroensantander » jeu. août 21, 2008 11:04 am

Salut à  tous,

Félicitations, mission accomplie "Piqué des Chevrons" :wink:

:salut:
C.R.V. : un forum d'entraide, tout simplement.

Avatar du membre
bebert59
Modérateur en chef
Modérateur en chef
Messages : 10713
Enregistré le : mer. déc. 19, 2007 8:51 am
etes vous un robot ? : NON
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Région Lilloise 59
Âge : 67
Contact :

Message par bebert59 » jeu. août 21, 2008 11:06 am

Transcriptions des écrivains.

Fin Aout, les vacances méritées bientôt finies, j'ai convaincu mon épouse de parcourir, avec notre Traction, les hors sentiers traditionnels afin de nous imbiber d'une certaine France profonde et de pouvoir humer un air pur et vivifiant, celui de la campagne.
Les consignes laissées à  nos enfants étaient claires : vous pouvez vous servir des autres Citroën de collection dormant dans la grange, mais avec modération, les unes après les autres.
En claquant la porte de celle que l'on surnommà¢t en son temps "La reine de la route", nous nous imaginions déjà  investis d'une mission : insuffler un renouveau de vie à  ces autos qui ne demandent après tout qu'à  sillonner nos belles départementales, à  vitesse raisonnable, celle qui s'adapte parfaitement à  la ballade, celle des odeurs, des senteurs et des paysages langoureux.
Les rencontres promettaient d'être belles, madame était rassurée par le confort et le ronronnement régulier du 6cyl en ligne qui étalait sa puissance sous le long capot noir. L'autoradio d'époque crachouillait gentiment des airs désuets, qui nous renvoyaient 20 ans en arrière, du temps de nos premières vacances en Traction....
Il y a trois choses qu'on ne peut pas regarder en face: le soleil.la mort et le dentiste

le groupe du forumImage

Avatar du membre
bebert59
Modérateur en chef
Modérateur en chef
Messages : 10713
Enregistré le : mer. déc. 19, 2007 8:51 am
etes vous un robot ? : NON
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Région Lilloise 59
Âge : 67
Contact :

Message par bebert59 » sam. août 30, 2008 6:16 pm

Nous nous nous retrouvons sur la nationale 7 chère a Charles Trenet, je conduis le bras posé sur le rebord de la portière profitant d'une douce bise bienvenue, mon épouse a mes côtés se laisse bercer par le bruit caractéristique du moteur et l'odeur du dunlopilo, rend le bonjour aux passants et automobilistes qui nous croisent, les enfant assis confortablement a l'arriére en font de même...
Il y a trois choses qu'on ne peut pas regarder en face: le soleil.la mort et le dentiste

le groupe du forumImage

DS-ID Québec
Citroëniste pur(e) et dur(e)
Citroëniste pur(e) et dur(e)
Messages : 687
Enregistré le : ven. avr. 25, 2008 3:26 am
Localisation : Ville de Québec
Âge : 38
Contact :

Message par DS-ID Québec » lun. sept. 01, 2008 3:00 am

Peu avant midi nous nous arrêtà¢mes à  la station-service d'une petite commune perdue afin de ravitailler la voiture et nous-mêmes. à€ peine le frein a main serré, le contact coupé et le pied sur le sol qu'un petit attroupement prit naissance autour de la Quinze. Difficile de passer inaperçu au milieu de cette forêt de «transporteurs» modernes et aseptisés quant on conduit une légende aussi chevronnée!

Tandis que je terminai le plein de super, elle captivait plusieurs regfards et mon épouse revenant d'une petite envie naturelle se fit un plaisir d'en faire l'éloge. Mais à  peine ai-je vissé le bouchon sur le réservoir que quelqu'un se glissa derrière le volant...

(Le suspense comence...) 8)
Christian - DS-ID Québec
http://ds-idquebec.blogspot.com/

Déesse de chair ou de métal... quel ID en premier ? :wink:

phoz182
Citroëniste confirmé(e)
Citroëniste confirmé(e)
Messages : 134
Enregistré le : mar. sept. 16, 2008 9:28 am
Localisation : 82170 bessens
Âge : 2016

Message par phoz182 » mar. sept. 16, 2008 12:55 pm

Cet homme d'un age respectable était vetu d'un complet gris et d'un couvre chef qui ne dépareillait pas avec notre auto. Elégamment coiffé, la moustache frétillante et le regard brillant.... tout nous permettait de penser qu'il vivait un moment d'intense émotion.
Maintenant assis à  la place du conducteur, il faisait totale abstraction (abs traction) de l'environnement alentour. Seule l'auto lui importait, il vivait, ou plutot semblait revivre quelque chose rien qu'en effleurant la queue de vache, les commandes du tableau de bord, le dunlopillo....
citroen bx 16 trs 1984
citroen ami 8 break 1971
citroen gs special 1978
citroen cx 2000 super 1979
simca 1100 vf2 1983

Avatar du membre
bebert59
Modérateur en chef
Modérateur en chef
Messages : 10713
Enregistré le : mer. déc. 19, 2007 8:51 am
etes vous un robot ? : NON
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Région Lilloise 59
Âge : 67
Contact :

Message par bebert59 » ven. sept. 26, 2008 8:17 pm

ranscriptions des écrivains de CRV.

Fin Aout, les vacances méritées bientôt finies, j'ai convaincu mon épouse de parcourir, avec notre Traction, les hors sentiers traditionnels afin de nous imbiber d'une certaine France profonde et de pouvoir humer un air pur et vivifiant, celui de la campagne.
Les consignes laissées à  nos enfants étaient claires : vous pouvez vous servir des autres Citroën de collection dormant dans la grange, mais avec modération, les unes après les autres.
En claquant la porte de celle que l'on surnommà¢t en son temps "La reine de la route", nous nous imaginions déjà  investis d'une mission : insuffler un renouveau de vie à  ces autos qui ne demandent après tout qu'à  sillonner nos belles départementales, à  vitesse raisonnable, celle qui s'adapte parfaitement à  la ballade, celle des odeurs, des senteurs et des paysages langoureux.
Les rencontres promettaient d'être belles, madame était rassurée par le confort et le ronronnement régulier du 6cyl en ligne qui étalait sa puissance sous le long capot noir. L'autoradio d'époque crachouillait gentiment des airs désuets, qui nous renvoyaient 20 ans en arrière, du temps de nos premières vacances en Traction.Nous nous nous retrouvons sur la nationale 7 chère a Charles Trenet, je conduis le bras posé sur le rebord de la portière profitant d'une douce bise bienvenue, mon épouse a mes côtés se laisse bercer par le bruit caractéristique du moteur et l'odeur du dunlopilo, rend le bonjour aux passants et automobilistes qui nous croisent, les enfant assis confortablement a l'arriére en font de même.
Peu avant midi nous nous arrêtà¢mes à  la station-service d'une petite commune perdue afin de ravitailler la voiture et nous-mêmes. à€ peine le frein a main serré, le contact coupé et le pied sur le sol qu'un petit attroupement prit naissance autour de la Quinze. Difficile de passer inaperçu au milieu de cette forêt de «transporteurs» modernes et aseptisés quant on conduit une légende aussi chevronnée!
Tandis que je terminai le plein de super, elle captivait plusieurs regfards et mon épouse revenant d'une petite envie naturelle se fit un plaisir d'en faire l'éloge. Mais à  peine ai-je vissé le bouchon sur le réservoir que quelqu'un se glissa derrière le volant;
Cet homme d'un age respectable était vetu d'un complet gris et d'un couvre chef qui ne dépareillait pas avec notre auto. Elégamment coiffé, la moustache frétillante et le regard brillant.... tout nous permettait de penser qu'il vivait un moment d'intense émotion.
Maintenant assis à  la place du conducteur, il faisait totale abstraction (abs traction) de l'environnement alentour. Seule l'auto lui importait, il vivait, ou plutot semblait revivre quelque chose rien qu'en effleurant la queue de vache, les commandes du tableau de bord, le dunlopillo...
Il y a trois choses qu'on ne peut pas regarder en face: le soleil.la mort et le dentiste

le groupe du forumImage

Avatar du membre
bebert59
Modérateur en chef
Modérateur en chef
Messages : 10713
Enregistré le : mer. déc. 19, 2007 8:51 am
etes vous un robot ? : NON
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Région Lilloise 59
Âge : 67
Contact :

Message par bebert59 » ven. sept. 26, 2008 8:31 pm

(Le suspense commence...) a vos plumes, je dirais plutôt a vos claviers les ami(e)s . :topain: :wink:
Il y a trois choses qu'on ne peut pas regarder en face: le soleil.la mort et le dentiste

le groupe du forumImage

phoz182
Citroëniste confirmé(e)
Citroëniste confirmé(e)
Messages : 134
Enregistré le : mar. sept. 16, 2008 9:28 am
Localisation : 82170 bessens
Âge : 2016

Message par phoz182 » jeu. oct. 16, 2008 5:07 pm

alors? personne?
citroen bx 16 trs 1984
citroen ami 8 break 1971
citroen gs special 1978
citroen cx 2000 super 1979
simca 1100 vf2 1983

Avatar du membre
bebert59
Modérateur en chef
Modérateur en chef
Messages : 10713
Enregistré le : mer. déc. 19, 2007 8:51 am
etes vous un robot ? : NON
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Région Lilloise 59
Âge : 67
Contact :

Message par bebert59 » sam. mai 16, 2009 9:50 am

Je me permet de relancer ce topic afin de laisser libre cours a votre imagination pour que nous écrivions notre bouquin CRV. :wink:
Il y a trois choses qu'on ne peut pas regarder en face: le soleil.la mort et le dentiste

le groupe du forumImage

JPM82
citroenniste bon pour la camisole.
citroenniste bon pour la camisole.
Messages : 6207
Enregistré le : jeu. août 21, 2008 10:29 am
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Négrepelisse (82800)
Âge : 72
Contact :

Message par JPM82 » sam. mai 16, 2009 10:44 am

Il y a un problême, les enfants, ils sont à  la maison avec le droit de se servir des autres citroën ou à  l'arrière dans la 15/6 . Et puis 2 fois dunlopillo aussi près l'un de l'autre, ça le fait pas. :?: :D
"Le génie est une longue patience" (Boileau),c'est une réflexion de génie pas doué (Boris Vian).
Si Dieu existe, j'espère qu'il a une bonne excuse.

BX 16 TRS (AM 85) 131000 km
SM V6 carbu, 1971, 72000km, vert tropic

2cv AZKA
Citroenniste inguérissable et contagieux
Citroenniste inguérissable et contagieux
Messages : 1227
Enregistré le : dim. nov. 23, 2008 7:41 pm
Localisation : Douarnenez /Pont de Buis les quimerch
Âge : 23

Message par 2cv AZKA » jeu. juil. 02, 2009 10:30 am

Imagepour cette histoire !
2cv AZKA ou Gogoff Citroneta
Finistère

Avatar du membre
bebert59
Modérateur en chef
Modérateur en chef
Messages : 10713
Enregistré le : mer. déc. 19, 2007 8:51 am
etes vous un robot ? : NON
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Région Lilloise 59
Âge : 67
Contact :

Message par bebert59 » jeu. juil. 02, 2009 10:45 am

Bah...apparemment pas inspiré nos ami(e)s :wink:
Il y a trois choses qu'on ne peut pas regarder en face: le soleil.la mort et le dentiste

le groupe du forumImage

Avatar du membre
CLOQUINET
citroenniste bon pour la camisole.
citroenniste bon pour la camisole.
Messages : 4282
Enregistré le : sam. janv. 12, 2008 2:39 pm
etes vous un robot ? : NON
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Leers (59 NORD)
Âge : 53
Contact :

Re: L'histoire sans fin...

Message par CLOQUINET » sam. déc. 19, 2009 5:46 pm

Comme il ne bronchait pas, je me permis d'engager la conversation le premier :
"Bonjour Monsieur.... Visiblement cette voiture vous rappelle quelque souvenir !"

Je m'efforçais d'arborer un sourire -un peu forcé il est vrai- et poursuivis :

"Vous en possédiez une, peut-être, 'avant' ?"
Le vieil homme releva lentement la tête, me regarda. Il jeta un oeil tout autour de lui, la place du passager, le tableau de bord, les places arrière puis me fixa et, lentement, me répondit : ......
Heureux soient les fêlés car ils laisseront passer la lumière
--------------------------------------------
Léontine, 2cv AZKA jaune de 1990
Albertine, 2cv AZKA bleu Céleste de 1986
Bosie, 2cv AKS 400 noire de 1974

danhut
Citroëniste averti(e)
Citroëniste averti(e)
Messages : 373
Enregistré le : mar. août 12, 2008 2:00 pm
etes vous un robot ? : NON
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : guingamp
Âge : 81

Re: L'histoire sans fin...

Message par danhut » mar. déc. 22, 2009 11:51 am

oui,effectivement,j'en ai possédé une,et cela me rappelle ma jeunesse,.
cette odeur bien particulière ce volant en bakélite,si dur à  tourner,sans assistance
cette "queue de vache".A cette époque,il n'y avait pas autant de voitures,on n'était pas obligé de fermer les portières à  clé ,il y avait un respect du bien d'autrui,ça n'était pas un bien de consommation,comme aujoud'hui,mais c'était" La Voiture".
Le crédit n'existait pas trop à  l'époque,et il fallait économiser,on gardait trés longtemps
son Automobile.La "15"6 cylindres,c'était la Reine de la route!!Son long capot,ses deux gros phares sur les ailes:souvenirs souvenirs
D SPECIAL 1971
DS 23 ie pallas 1975
SM ie 1973
SM ie 1974
.XM berline 2,1 td 1996
XM berline 2,1 td 1993
XM berline 2,1 td 1998

Avatar du membre
bebert59
Modérateur en chef
Modérateur en chef
Messages : 10713
Enregistré le : mer. déc. 19, 2007 8:51 am
etes vous un robot ? : NON
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Région Lilloise 59
Âge : 67
Contact :

Re: L'histoire sans fin...

Message par bebert59 » mar. déc. 22, 2009 12:22 pm

Reprenons.

Fin Aout, les vacances méritées bientôt finies, j'ai convaincu mon épouse de parcourir, avec notre Traction, les hors sentiers traditionnels afin de nous imbiber d'une certaine France profonde et de pouvoir humer un air pur et vivifiant, celui de la campagne.
Les consignes laissées à  nos enfants étaient claires : vous pouvez vous servir des autres Citroën de collection dormant dans la grange, mais avec modération, les unes après les autres.
En claquant la porte de celle que l'on surnommà¢t en son temps "La reine de la route", nous nous imaginions déjà  investis d'une mission : insuffler un renouveau de vie à  ces autos qui ne demandent après tout qu'à  sillonner nos belles départementales, à  vitesse raisonnable, celle qui s'adapte parfaitement à  la ballade, celle des odeurs, des senteurs et des paysages langoureux.
Les rencontres promettaient d'être belles, madame était rassurée par le confort et le ronronnement régulier du 6cyl en ligne qui étalait sa puissance sous le long capot noir. L'autoradio d'époque crachouillait gentiment des airs désuets, qui nous renvoyaient 20 ans en arrière, du temps de nos premières vacances en Traction.Nous nous nous retrouvons sur la nationale 7 chère a Charles Trenet, je conduis le bras posé sur le rebord de la portière profitant d'une douce bise bienvenue, mon épouse a mes côtés se laisse bercer par le bruit caractéristique du moteur et l'odeur du dunlopilo, rend le bonjour aux passants et automobilistes qui nous croisent, les enfant assis confortablement a l'arriére en font de même.
Peu avant midi nous nous arrêtà¢mes à  la station-service d'une petite commune perdue afin de ravitailler la voiture et nous-mêmes. à€ peine le frein a main serré, le contact coupé et le pied sur le sol qu'un petit attroupement prit naissance autour de la Quinze. Difficile de passer inaperçu au milieu de cette forêt de «transporteurs» modernes et aseptisés quant on conduit une légende aussi chevronnée!
Tandis que je terminai le plein de super, elle captivait plusieurs regfards et mon épouse revenant d'une petite envie naturelle se fit un plaisir d'en faire l'éloge. Mais à  peine ai-je vissé le bouchon sur le réservoir que quelqu'un se glissa derrière le volant;
Cet homme d'un age respectable était vetu d'un complet gris et d'un couvre chef qui ne dépareillait pas avec notre auto. Elégamment coiffé, la moustache frétillante et le regard brillant.... tout nous permettait de penser qu'il vivait un moment d'intense émotion.
Maintenant assis à  la place du conducteur, il faisait totale abstraction (abs traction) de l'environnement alentour. Seule l'auto lui importait, il vivait, ou plutot semblait revivre quelque chose rien qu'en effleurant la queue de vache, les commandes du tableau de bord, le dunlopillo...

Avait-il fait parti du gang des Tractions ? Se souvenait-il de braquages, de course-poursuites endiablées avec les forces de l'ordre ? L'homme ne disait mot... Malgré son à¢ge avancé, son allure et son aura mystérieuse m'impressionnaient et ne me poussaient pas à  le questionner... J'attendais qu'il parle en premier, espèrant qu'il le fasse...

Comme il ne bronchait pas, je me permis d'engager la conversation le premier :
"Bonjour Monsieur.... Visiblement cette voiture vous rappelle quelque souvenir !"

Je m'efforçais d'arborer un sourire -un peu forcé il est vrai- et poursuivis :
"Vous en possédiez une, peut-être, 'avant' ?"
Le vieil homme releva lentement la tête, me regarda. Il jeta un oeil tout autour de lui, la place du passager, le tableau de bord, les places arrière puis me fixa et, lentement, me répondit : ......

oui,effectivement,j'en ai possédé une,et cela me rappelle ma jeunesse,.
cette odeur bien particulière ce volant en bakélite,si dur à  tourner,sans assistance
cette "queue de vache".A cette époque,il n'y avait pas autant de voitures,on n'était pas obligé de fermer les portières à  clé ,il y avait un respect du bien d'autrui,ça n'était pas un bien de consommation,comme aujoud'hui,mais c'était" La Voiture".
Le crédit n'existait pas trop à  l'époque,et il fallait économiser,on gardait trés longtemps
son Automobile.La "15"6 cylindres,c'était la Reine de la route!!Son long capot,ses deux gros phares sur les ailes:souvenirs souvenirs
Il y a trois choses qu'on ne peut pas regarder en face: le soleil.la mort et le dentiste

le groupe du forumImage

steph@ne
Citroenniste inguérissable et contagieux
Citroenniste inguérissable et contagieux
Messages : 899
Enregistré le : sam. sept. 04, 2010 8:40 pm
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Allemagne
Âge : 49

Re: L'histoire sans fin...

Message par steph@ne » mer. nov. 17, 2010 2:04 am

vous possédiez une 15/6 ?
Sourire du vieil homme: non non j'avais 20 ans au sortir de la guerre. Je n'avais pas le sou. J'avais racheté une 11BL modèle de 1939 à  l'origine douteuse. Les jeunes de mon à¢ge revaient plutôt des voitures américaines. Moi j'aimais bien cette voiture noire avec ses roues pilotes jaune d'or. J'étais plutot plus proche des exploits de Lecot car je devais traverser la France pour travailler. J'étais représentant de commerce. C'etait dur mais je dois beaucoup de ma réussite professionnelle à  cette traction... Le moteur m'a laché le jour d'un grand évènement. c'était le 6 octobre 1955...
ID19B 1968, bordeaux
SM 1970 bleu platine 1/12e

Avatar du membre
bebert59
Modérateur en chef
Modérateur en chef
Messages : 10713
Enregistré le : mer. déc. 19, 2007 8:51 am
etes vous un robot ? : NON
Quelle est la couleur du LHM neuf ? : vert (comme l'espoir)
Localisation : Région Lilloise 59
Âge : 67
Contact :

Re: L'histoire sans fin...

Message par bebert59 » jeu. nov. 18, 2010 2:56 pm

Reprenons.

Fin Aout, les vacances méritées bientôt finies, j'ai convaincu mon épouse de parcourir, avec notre Traction, les hors sentiers traditionnels afin de nous imbiber d'une certaine France profonde et de pouvoir humer un air pur et vivifiant, celui de la campagne.
Les consignes laissées à  nos enfants étaient claires : vous pouvez vous servir des autres Citroën de collection dormant dans la grange, mais avec modération, les unes après les autres.
En claquant la porte de celle que l'on surnommà¢t en son temps "La reine de la route", nous nous imaginions déjà  investis d'une mission : insuffler un renouveau de vie à  ces autos qui ne demandent après tout qu'à  sillonner nos belles départementales, à  vitesse raisonnable, celle qui s'adapte parfaitement à  la ballade, celle des odeurs, des senteurs et des paysages langoureux.
Les rencontres promettaient d'être belles, madame était rassurée par le confort et le ronronnement régulier du 6cyl en ligne qui étalait sa puissance sous le long capot noir. L'autoradio d'époque crachouillait gentiment des airs désuets, qui nous renvoyaient 20 ans en arrière, du temps de nos premières vacances en Traction.Nous nous nous retrouvons sur la nationale 7 chère a Charles Trenet, je conduis le bras posé sur le rebord de la portière profitant d'une douce bise bienvenue, mon épouse a mes côtés se laisse bercer par le bruit caractéristique du moteur et l'odeur du dunlopilo, rend le bonjour aux passants et automobilistes qui nous croisent, les enfant assis confortablement a l'arriére en font de même.
Peu avant midi nous nous arrêtà¢mes à  la station-service d'une petite commune perdue afin de ravitailler la voiture et nous-mêmes. à€ peine le frein a main serré, le contact coupé et le pied sur le sol qu'un petit attroupement prit naissance autour de la Quinze. Difficile de passer inaperçu au milieu de cette forêt de «transporteurs» modernes et aseptisés quant on conduit une légende aussi chevronnée!
Tandis que je terminai le plein de super, elle captivait plusieurs regfards et mon épouse revenant d'une petite envie naturelle se fit un plaisir d'en faire l'éloge. Mais à  peine ai-je vissé le bouchon sur le réservoir que quelqu'un se glissa derrière le volant;
Cet homme d'un age respectable était vetu d'un complet gris et d'un couvre chef qui ne dépareillait pas avec notre auto. Elégamment coiffé, la moustache frétillante et le regard brillant.... tout nous permettait de penser qu'il vivait un moment d'intense émotion.
Maintenant assis à  la place du conducteur, il faisait totale abstraction (abs traction) de l'environnement alentour. Seule l'auto lui importait, il vivait, ou plutot semblait revivre quelque chose rien qu'en effleurant la queue de vache, les commandes du tableau de bord, le dunlopillo...

Avait-il fait parti du gang des Tractions ? Se souvenait-il de braquages, de course-poursuites endiablées avec les forces de l'ordre ? L'homme ne disait mot... Malgré son à¢ge avancé, son allure et son aura mystérieuse m'impressionnaient et ne me poussaient pas à  le questionner... J'attendais qu'il parle en premier, espèrant qu'il le fasse...

Comme il ne bronchait pas, je me permis d'engager la conversation le premier :
"Bonjour Monsieur.... Visiblement cette voiture vous rappelle quelque souvenir !"

Je m'efforçais d'arborer un sourire -un peu forcé il est vrai- et poursuivis :
"Vous en possédiez une, peut-être, 'avant' ?"
Le vieil homme releva lentement la tête, me regarda. Il jeta un oeil tout autour de lui, la place du passager, le tableau de bord, les places arrière puis me fixa et, lentement, me répondit : ......

oui,effectivement,j'en ai possédé une,et cela me rappelle ma jeunesse,.
cette odeur bien particulière ce volant en bakélite,si dur à  tourner,sans assistance
cette "queue de vache".A cette époque,il n'y avait pas autant de voitures,on n'était pas obligé de fermer les portières à  clé ,il y avait un respect du bien d'autrui,ça n'était pas un bien de consommation,comme aujoud'hui,mais c'était" La Voiture".
Le crédit n'existait pas trop à  l'époque,et il fallait économiser,on gardait trés longtemps
son Automobile.La "15"6 cylindres,c'était la Reine de la route!!Son long capot,ses deux gros phares sur les ailes:souvenirs souvenirs
vous possédiez une 15/6 ?
Sourire du vieil homme: non non j'avais 20 ans au sortir de la guerre. Je n'avais pas le sou. J'avais racheté une 11BL modèle de 1939 à  l'origine douteuse. Les jeunes de mon à¢ge revaient plutôt des voitures américaines. Moi j'aimais bien cette voiture noire avec ses roues pilotes jaune d'or. J'étais plutot plus proche des exploits de Lecot car je devais traverser la France pour travailler. J'étais représentant de commerce. C'etait dur mais je dois beaucoup de ma réussite professionnelle à  cette traction... Le moteur m'a laché le jour d'un grand évènement. c'était le 6 octobre 1955..
vous possédiez une 15/6 ?
Sourire du vieil homme: non non j'avais 20 ans au sortir de la guerre. Je n'avais pas le sou. J'avais racheté une 11BL modèle de 1939 à  l'origine douteuse. Les jeunes de mon à¢ge revaient plutôt des voitures américaines. Moi j'aimais bien cette voiture noire avec ses roues pilotes jaune d'or. J'étais plutot plus proche des exploits de Lecot car je devais traverser la France pour travailler. J'étais représentant de commerce. C'etait dur mais je dois beaucoup de ma réussite professionnelle à  cette traction... Le moteur m'a laché le jour d'un grand évènement. c'était le 6 octobre 1955...
Il y a trois choses qu'on ne peut pas regarder en face: le soleil.la mort et le dentiste

le groupe du forumImage

Répondre

Retourner vers « Au bar des bons copains »